Pour moi une fin d'année sert à se poser et à faire un petit bilan de ce que que l'on a fait dans l'année et de mettre en place de nouveaux objectifs.

Avec l'âge j'ai appris à lâcher prise et à admettre que je ne suis pas parfaite d'où le nom de ma catégorie "mon imperfection verte".

Mes tentatives, mes succès mais aussi mes échecs me guident vers la vie que j'ai décidé de vivre.

Voici donc mon petit bilan zéro déchet/minimalisme/.... :

-j'ai réduit au maximum les publicités qui nous poussent à la consommation en aposant un autocollant Stop Pub sur ma boite aux lettres, en réduisant au maximum mes cartes de fidélité, en me désabonnant aux newsletters, en écoutant le moins possible la radio et la tv.

-j'ai remplacé les sacs en plastique et ce bien avant la loi interdisant leur usage. Mon fidèle caddie tient encore bien la route et ce malgrè les nombreux km parcourus avec lui. Depuis cet été une petite glacière l'a rejoint pour compléter mon kit de courses. Les tote bag cousus et offerts par mon amie Nelly du blog Le voyage du sac à cadeaux sont toujours glissés dans mon sac à main. Mes sacs à vrac achetés chez Le Vrac me sont également très précieux pour mes achats de fruits et légumes mais aussi de produits en vrac même si pour ces derniers j'avoue moins m'en servir ces derniers temps.

-j'ai cherché et peut-être enfin trouvé un boucher/charcutier qui comble notre palais de "difficiles" et ce grâce à mon amie S. qui ma recommandé son artisan Maison Molard à Besançon. Pareil pour le crémier/fromager, moi qui suit une accro au Comté j'ai bien du mal à trouver sur place celui qui me comblerait (le comble me direz-vous) mais je ne lâche rien et en attendant ma soeur m'offre régulièrement celui de la fruitière du vallon de Sancey qui est un vrai régal.

-côté fruits et légumes j'ai trouvé de quoi me contenter auprès du marché couvert Beaux-Arts et Le Vrac mais j'avoue encore me laisser tenter par la proximité de ma grande surface. Et même si je vais me fournir du côté bio je suis dépitée par le suremballage qui les entoure. Objectif à atteindre donc. Il en est de même pour l'épicerie. J'était bien partie pour une nouvelle organisation en vrac mais la reprise du travail a compliqué un peu plus l'opération courses et j'avoue m'être laissée tenter par la facilté et la proximité de ma grande surface même si j'ai privilégié le bio. Trouver un compromis sera l'objectif à atteindre pour cette année.

-pour le café et le thé je suis passé au vrac et je me fournis chez Les Comptoirs Thé Café à Besançon. En même temps j'ai investi dans une cafetière à piston Bodum et dans des filtres à thé en inox de Nature & découvertes.

-côté boulangerie celle de notre quartier est de loin celle qui nous satisfait le plus. J'en ai beaucoup testé avant d'arriver à cette conclusion. Je vais donc régulièrement lui faire des achats de pain (tranché ou non), de viennoiseries, de petites pâtisseries....

-côté poubelles j'ai réduit leur nombre et leur taille. Celle de la salle de bain a totalement disparue. Celle du bureau de ma miss a été remplacé par des petits pliages en origami en forme de corbeille pour récupérer les petits objets et "épluchures" de crayons. Celle du tout venant a été remplacé par une petite poubelle de 10l et celle du recyclage par un sac de courses (plus facile à plier et à glisser dans la boite aux lettres quand on s'acquitte de la corvée poubelles). Pour le verre, de nombreux contenants sont réutilisés (bocaux et bouteilles avec système de verrouillage métallique, petits pots de yaourts) et pour le reste les bornes verre sont utilisées.Seule ombre noire au tableau de tous ses efforts reste le compostage. Sans balcon et en appartement je n'ai pas encore trouvé la solution qui me convenait vraiment mais c'est un de mes objectifs à atteindre surtout que le compostage urbain à Besançon est facilité par bon nombre d'initiatives.

-côté cuisine le sopalin, le papier d'aluminium, le film alimentaire, le papier sulfurisé, les sacs de congélation et les boites "tupperware" ont totalement disparus au profit de lingettes lavables, de torchons, de bocaux, de boites de conservation en verre, de pinceau et huile, de sacs en craft...Je lorgne sur les couvercles alimentaires lavables et sur le wrap mais je n'ai pas encore tenté l'expérience. Pour la vaisselle j'ai épuré au maximum et je n'ai conservé que ce qui nous était utile. Maman m'a offert bon nombre de moules en pyrex pour remplacer ceux que j'avais en "teflon" et j'ai trouvé sur un vide-grenier un lot de 3 casseroles en inox. Le prochain objectif est de remplacer mes poêles. Je me suis créé un classeur de recettes recensant celles que j'utilise le plus souvent et qui correspondent à mes critères culinaires de simplicité et de facilité. Je dois encore l'étoffer et tester de nouvelles recettes, voire cuisiner encore plus. Pour mes produits ménagers j'utilise du bicarbonate de soude, du vinaigre blanc, du savon noir, du gros sel, du marc de café...mais après des tentatives désastreuses de fabrication j'achète encore mon liquide vaisselle et ma lessive. Côté équipement je dois encore changer ma bouilloire électrique pour une en inox.

-pour les produits jetables dans la salle de bain les efforts se sont poursuivis mais certains ne sont pas encore près de sortir de notre organisation de vie (mouchoirs, serviettes hygièniques, papier toilette, déodorants, brosses à dent et dentifrices, shampoing...).Les lingettes démaquillantes de miss sont en partie achetées chez Lazuma et en partie offertes par mon amie S. qui les a fait main. Le maquillage et les produits de beauté ont été remplacé par des produits plus respectueux que j'ai trouvé auprès de l'herboristerie François Nature (voir l'article ici) et Avril. On ne se sent pas une âme de créateur de cosmétiques avec ma miss donc on a trouvé un bon compromis avec ces produits. Et nos valeurs sûres restent les savons d'Alep et de Marseille.

-pour le désencombrement c'est un mode de vie qu'on a à la maison et ce depuis que mes jeunes sont tous petits. Mais cela s'est encore intensifié ces dernières années. J'ai réussi encore plus à m'organiser et à rationnaliser nos espaces de vie. Le tri se fait systématiquement et j'ai un réseau de dons (en plus de la famille et des amis) qui s'est bien mis en place dans notre nouvelle ville : Les invités au Festin pour tout ce qui est petits objets divers et variés, jeux et jouets, vaisselle..., la Régie des quartiers de Besançon et le Relais pour tout ce qui est textile et chaussures, le réseau de bibliothèques municipales pour les livres des enfants, la bibliothèque de la Maison d'arrêt de Besançon pour les livres et magazines des adultes...Mais aussi via le site de Donnons.org. Une fois la croissance de mes jeunes finie cela va encore plus se réduire.

-pour nous équiper ou même s'habiller je vise en priorité l'occasion, le don...Les vide-grenier, les dépôt-ventes, les ressourceries,...sont nos fournisseurs principaux mais à défaut de trouver ce que je cherche en occasion je note dans un petit carnet mes besoins pour éviter de faire des achats inutiles. Nous essayons d'acheter que ce dont nous avons besoin. Nos garde-robes sont presque toutes minimalistes sauf celle de ma fashionnista qui a encore bien du mal de ce côté là mais je lui apprends les trucs et astuces pour être à la mode sans se ruiner (une base sobre et pour la rendre plus "vivante" la customisation, l'accessoirisation...).

-pour offrir je privilégie au maximum le fait main, l'immatériel, l'utile, le consommable alimentaire, le durable, l'éthique....Mais surtout je réfléchis de plus en plus aux occasions d'offrir et je ne veux plus qu'elles soient dictées par une fièvre consumériste mais bien par l'envie de faire plaisir à un moment qui prend tout son sens.

-côté santé on a totalement changé de voie et on privilégie maintenant l'homéopathie et l'osthéopathie. On utilise également un peu plus notre bon sens et on est plus à l'écoute de nos corps. Dans notre pharmacie familiale on trouve du thym, du citron, de la camomille, des clous de girofle, du miel...et une bouillote de noyaux de cerises. Je vais me pencher encore plus sur la question cette année.

-je continue à emprunter les livres, les magazines et les dvds auprès des médiathèques, de mes amis... J'ai même intensifié l'emprunt des dvds au détriment de la tv. Ainsi je ne "subis" plus les pages de publicité. Et pour me tenir informé j'ai le réflexe internet.

-pour mes sorties culturelles j'ai les musées (gratuits le dimanche), les concerts du Conservatoire à rayonnement régional de Besançon, les propositions des différentes associations et organisations de la ville tout au long de l'année. Et de temps en temps, quand notre budget le permet on se fait une séance ciné ou un spectacle payant. Mais surtout cette année j'ai enfin accepté d'avoir mon agenda vide de toutes sorties et j'ai accepté de prendre le temps de me poser tout simplement. Cette nouvelle année va encore plus aller dans ce sens : prendre du temps pour soi, pour s'occuper de soi.

-côté numérique j'ai quitté bon nombre de sites/réseaux sociaux, groupes amicaux virtuels...pour me reconnecter à la réalité. Là aussi j'ai redéfini mes priorités. Le blog oui, mais suivant l'inspiration et Facebook pour l'information locale et culturelle. Je n'ai pas "craqué" pour un smartphone et je suis ravie d'être tranquille sans recevoir bon nombre de notifications....

-pour nos activités manuelles, j'ai également fait du tri. Je poursuis le tricot mais essentiellement pour mes 2 nièces et donc je "récupère" ou achète que ce que j'ai besoin pour elles. Côté créativité miss s'est focalisé sur ce qu'elle préfère : le dessin, en se perfectionnant en techniques et en utilisant différents outils et supports. Elle n'oublie pas ce qu'elle sait faire d'autres et à l'occasion les utilise pour faire plaisir ou pour partager comme lors d'un atelier photophores à la Citronnade.

-côté décoration j'ai opté pour du fait main et de la simplicité. Dans ma cuisine se sont les ustensiles, la vaisselle et les aliments qui font la décoration car mes meubles de rangement sont des étagères/bibliothèques ouvertes. Dans ma salle à manger/salon j'ai opté pour une décoration amovible qui peux changer suivant les envies, les saisons....Quelques pièces maitresses à valeur sentimentale restent en permanence : un carillon en céramique, deux tableaux en canevas et en sable coloré, des contenants en canevas plastiques et en céramique...tous faits par ma miss ainsi qu'un attrape-rêve fait par la Fée Tonnante (visible ici).

Et vous vous en êtes où dans votre démarche ?